Un projet de ferme aux insectes au lycée est dans les cartons de ma cop Céline, du coup, elle nous a concocté une petite sortie d’étude, qui nous a emmenés, une vingtaine de profs, en bus à Zinvié où nous avons parcouru la forêt, visité une ferme halieutique et où mes phobies ont été mises à l’épreuve… heureusement que j’ai pu me cacher derrière mon fidèle appareil photo, bonne excuse pour avoir les mains occupées !

Car soyons claire : pas moyen de me faire toucher l’une des bestioles qui suivent (quoique, poussée par la curiosité, j’ai quand même tâté du bout d’un doigt, de loin, la dernière bébête, pour voir, et ce qu’on en dit, hmmmm… c’est très surfait) !

Quelques images brutes de boîtier (cliquables si vous voulez les contempler plus à l’aise) de cette journée écrasante de chaleur. Je commence en douceur avec une petite libellule pour aller crescendo ensuite (âmes sensibles vous êtes prévenues)…

…une chenille maousse inconnue même de notre guide local…

… un criquet fashion victim (j’ai d’ailleurs rapporté de cette journée un coup de soleil presque aussi fluo que lui, si je vous dis que ce soir ma peau boit la Biafine, ce n’est pas juste pour le plaisir de la métaphore)…

…deux iules de taille respectable (heureusement que celles qui rentrent parfois chez moi sont loin d’être aussi grosses !)

… un petit sac à puces dormant du sommeil du juste dans le musée-vivarium de l’asso…

… et un mignon python comme bouquet final !

Et voilà, même pas peur… Eyi zaandè !

Publicités