Premier roman lu en ce début d’année. Il me faisait de l’oeil depuis longtemps, avec ce titre un peu énigmatique, sa sortie remarquée en 2009, et son séjour prolongé sur ma table de nuit. Ce n’est pas mon préféré de Jonathan Coe parmi les 4 que j’ai lus, mais j’en retiendrai quand même finalement une impression de lecture agréable, même si la fin m’a déçue.

Je ne dévoilerai pas le point culminant du récit d’outre-tombe de Rosamond qui donne son titre au roman, mais c’est un beau moment, qui m’a rappelé que depuis toujours  ce que j’aime moi, dans la pluie avant qu’elle tombe, c’est l’odeur de la terre qui l’appelle.
ciel_menacant
(Souvenir d’un ciel d’avant orage au Burkina, en avril 2012 ; un clic et la photo s’agrandit)

Publicités