Aimant que soit rendu à César ce qui appartient à César, je signale d’entrée que je cite mot pour mot un article que je viens de lire sur « Le Petit Journal » n°75 de l’Ambassade de France (lettre hebdomadaire qui propose notamment une revue de presse locale), que j’ai trouvé intéressant et éloquent : il permet peut-être de mieux se représenter un aspect de la vie à Cotonou (et sans doute ailleurs).

Délestage : Barthélémy Kassa en appelle à la « patience » des Béninois

Le Ministre de l’Energie, Barthélémy Kassa, était invité mercredi soir sur le plateau de l’ORTB pour tenter d’apporter des explications aux coupures de courant intempestives et de plus en plus fréquentes. Selon lui, le Bénin aurait besoin de 200 Mégawatts, mais n’en disposerait que de 70, importés principalement depuis le Nigeria et de piètre qualité. Le Ministre a également rejeté la responsabilité sur les différents gouvernements précédant Boni Yayi, qui, d’après ses dires, auraient négligé les investissements à long terme dans le secteur de l’énergie. M. Kassa en a appelé à la « patience » des Béninois, assurant que le Président tentait de remédier au problème. Le chef de l’Etat a ainsi plaidé, la semaine dernière, pour une participation turque de 300 millions de dollars à un projet de barrage hydroélectrique et a assuré pouvoir bénéficier de l’appui de l’Iran pour la construction d’une autre centrale thermique, alors que celle de Maria-Gléta devrait prochainement être mise en service. Les quotidiens d’information, à l’instar de La Presse du Jour, ont regretté que M. Kassa n’ait pas de solution immédiate à proposer pour soulager « l’enfer » que vivait actuellement le Bénin, affirmant que le Ministre « confirmait la démission du gouvernement » dans ce domaine. (L’Evènement Précis, La Presse du Jour, 20-21/03/2013)

coupuredecourant
M’en fous, je sais que très très bientôt, cette nuit sans doute, une nouvelle petite lumière va s’allumer à 4 000 km de moi, et je l’attends le coeur battant.
Eyi zaandè !

Publicités