Une devanture qui me fait toujours sourire quand on passe devant, au bord de la voie avant d’arriver à Porto-Novo (prise à travers la vitre de la voiture) : s’appeler Constant et utiliser son diminutif peut parfois prêter à… « con-fusion ». ^^
conscoiffure

Et une autre enseigne dans la rue de la pâtisserie Jean Valjean à Cotonou, un peu anachronique (évidemment depuis les téléphones portables la cabine n’est plus en fonction) mais toujours là. Depuis le temps que je voulais la prendre en photo aussi, celle-là…
cabine_compteur

Eyi zaandè !

Publicités