Chers concitoyennes et chers concitoyens,

Dans le souci d’apporter une amélioration qualitative et quantitative aux fonctionnements des services publics de la ville (Services de la Mairie, SONEB, SBEE, Bénin Télécom etc…), de faciliter le repérage des entreprises implantées à Cotonou et la circulation des usagers, la Ville de Cotonou modernise et met en oeuvre son adressage à partir d’octobre 2013.

(…) L’opération d’adressage consiste à identifier toutes les rues de la ville, au moyen : soit des voies déjà dénommées, soit par l’attribution d’une « numérotation géographique » basée sur le numéro de l’arrondissement (en attendant leurs dénominations définitives). Le nom ou le numéro de la rue sera indiqué à l’angle des rues sur des plaques qui seront fixées sur des murs ou sur des poteaux.

Enfin, à l’entrée de votre concession , de votre immeuble ou de votre lieu de travail, il sera affecté un numéro de porte.Ce numéro, associé à celui du numéro ou du nom de la rue constituera votre adresse définitive.

(…) « JE SUIS UN CITOYEN DE LA VILLE DE COTONOU ET J’AI UNE ADRESSE »

Si je me réjouis par principe de cette modernisation d’envergure, j’avoue que la logique du système m’échappe quelque peu : j’ai le numéro 56, mes voisins immédiats ont les numéros 48, 40, 32, et 22 pour la maison plus grande au bout de la rangée. Les numéros ne se suivant pas (et n’étant pas attribués de 8 en 8 dans chaque rue), je ne suis pas très sûre que ça facilite la circulation des usagers, et je pense que ça va d’ailleurs prendre du temps pour entrer dans les usages quotidiens… Et puis, après la remise d’un premier certificat d’adressage en fin de semaine dernière, le binôme de la cellule  est repassé hier pour rectifier une erreur : on nous avait donné le nom de rue du boulevard adjacent, or nous ne sommes pas situés sur ce boulevard même…

Bref, je ne changerai pas mes habitudes de correspondance pour le moment, et continuerai à utiliser l’adresse par boîte postale de l’école pour mon courrier usuel… ^^

DSC_0464.2

Publicités