… et pour l’éternité s’il y en a une après, tu te souviendras de la douceur de cette fin d’hiver 2014, où vous avez commencé votre apprentissage de parents avec l’arrivée de la Lune et du Soleil, si fraternels et pourtant si différents, avec leurs grands regards candides et leurs petits yeux ardents. La rose et le pti chou, les poussins, les gigotins, leurs petites bouches si douces et si voraces, leurs petites mains d’étoiles de mer aux gestes délicats, leurs petits cris d’animaux tendres, leurs câlins s’endormant contre toi ou leur papa, leur petit souffle court dans ton cou, leur petit poids abandonné contre ta poitrine, la chaleur de leurs petites têtes aux boucles toutes douces sous ton menton, ne plus oser bouger qu’au ralenti et sans bruit de peur de déranger cette bienheureuse quiétude faite de soupirs et de grands sourires d’aise, deux fois plus d’émotions et de fierté, deux petits lits sur lesquels te pencher sans te lasser de contempler leur sommeil d’anges, et tu te souviendras qu’en regard de tout ça, et de ta famille robuste et unie, la fatigue, les pleurs, les rigueurs et les douleurs, les moments de doute et de désarroi ne sont pas si graves… bébés2rdm

Publicités