NB : Rassurez-vous, aucun bébé ni autre être vivant n’a subi de dommages corporels contrairement à ce que pourrait laisser imaginer le titre de ce billet.

jouets_anniv_0211

Il y en a deux par ici qui ont été plutôt gâtés pour leur premier anniversaire (et je ne vous montre que les jouets !), mais parmi toutes les peluches reçues, l’une a d’abord suscité des réactions mitigées… chez moi, qui j’avoue, l’ai d’abord trouvée assez vilain et inquiétant, ce genre de petit sphinx avec son accoutrement et son expression très figée lui conférant un réalisme caricatural

poupeelion_0107

(sisi, j’assume l’antithèse et aussi la parfaite subjectivité de mon jugement), puis chez la Lou-des-bois qui n’osait pas trop l’approcher, voire même s’en éloignait vivement avec au mieux une expression désagréablement surprise , au pire une mine effrayée quand elle tombait dessus à l’improviste. D’ailleurs pendant quelques jours il a été le gardien défendant l’accès à une prise de courant trop tentante pour les petites mains…

Puis, peu à peu, on a commencé à l’apprivoiser, ce minimonstre bizarre : je l’ai trouvé moins moche, Lou s’en approchait chaque jour un peu plus bravement, avec des rires jaunes (Sol n’a jamais eu peur mais ne s’y intéressait guère plus qu’en passant). Mais lors d’un jeu avec papa, c’est le drame : la poupée tombe deux fois face contre terre dans un drôle de bruit (et pour une fois on ne peut pas incriminer notre petit Brisefer en herbe mais l’enthousiasme paternel), et… fracture du crâne aussi brutale qu’inattendue !

poupee_fracture0222

Du coup, elle est entre la vie et la mort, son sort reste encore incertain mais ne laisse guère de doutes car quoiqu’elle reste « de bonne composition », son état s’est encore dégradé depuis…

poupee_fracture0225

Le lionceau en peluche que la poupée tenait entre ses pattes a été sauvé, séparé et a rejoint la « cage » de nos petits fauves où tous trois s’ébattent joyeusement,

ptilion0227

mais je crains que la recherche bobodoudouesque soit impuissante pour la poupée elle-même qui ne peut évidemment plus du tout être un compagnon de jeux (elle ne portait d’ailleurs pas d’étiquette certifiant sa conformité aux normes, ceci expliquant sans doute cela). Que faire ?

La chute de cette triste histoire reste donc en suspens pour le moment…

Eyi zaandè !

Publicités