Vous (« amille » = amis+famille) qui passez peut-être encore par là de temps en temps, avez remarqué un net ralentissement de l’activité de ce blog, qui devient de moins en moins exotique, de moins en moins illustré de photos pittoresques ? Eh oui… En revanche, il y a un sujet que je maîtrise à fond et qui ne cesse de m’émerveiller depuis 14 mois, c’est la croissance des fruits de la passion.  Alors, même si ce n’est pas là la vocation première de ce blog, je m’autorise pour une fois à poster ici le « bilan mensuel » de Sol et Lou, ainsi ça m’évitera des oublis de destinataires dans les mails, et en prendra connaissance qui veut.  chahut_solelou0122

Que font Solélou à 14 mois ? 14 mois déjà aujourd’hui ! Et comme on nous l’avait promis, nous ne cessons de nous répéter que « ça passe vite ! » quand nous voyons à quel point les petits bébés d’hier sont en train de devenir des petits enfants qui galopent partout, escaladent tout, comprennent tout, rigolent et communiquent beaucoup (par quelques mots et gestes notamment) et nous font toujours beaucoup rire.

Plus précisément, dans le désordre et sans exhaustivité…

Lou adore particulièrement : sa « tétinn’ » ; les gros câlins ; dire « kpata kpata » (qui veut dire « tout » en mina, c’est son père qui lui a appris) à toute vitesse à tout propos, ce qui fait rire tout le monde, surtout les Béninois ; fermer les portes et la barrière de sécurité en bas de l’escalier si nous oublions de le faire ; marcher sur la pointe des pieds, courir, danser des épaules et des fesses, et en tournant sur elle-même ; taper dans un ballon ou tout autre petit objet pouvant se déplacer au pied ; parler ; mettre, déranger puis ranger ses (et nos) « saussu’ » ; s’adresser à Isabelle en l’appelant sur tous les tons (doux, interrogatif, autoritaire, bref…) « dada !?» ; bavarder dans sa langue avec beaucoup d’expressivité ; aller vers d’autres enfants, même grands et agités ; dire « baba’ »(bybye) quand qqn disparaît de sa vue ; faire tout toute seule (ex: se promener dans la rue sans tenir la main [heu savapas nanmého], nager sans qu’on la tienne [bravo !!!]…), la pâte de maïs (wo) goûtée pour la première fois cette semaine ; …

Sol adore particulièrement : les fleurs et les feuillages des arbres (même s’il en a peur quand on s’approche trop près) ; ses doudous et son pouce ; faire des traces au crayon gras, et pas seulement sur une feuille (monsieur est un taggeur en puissance);  manger, tout ; monter les escaliers debout comme les grands (avec de l’aide quand même) ; se faufiler sous les chaises et les tables ; pousser son trotteur en courant à fond, le soulever pour faire demi-tour ; rire en voyant sa sœur ou ses parents faire ou dire des trucs drôles (ou pas) ; rire, en général ; répéter très bien des mots quand ça lui chante ;  nous prévenir quand sa couche est à changer : « caca ! caca ! » ; danser en pliant les genoux en ressort avec beaucoup de décontraction et de dynamisme à la fois, et tourner en tenant ses poches ; déménager les chaises ; se coiffer tout seul ; pointer du doigt les (ventil)« ateu’ » qui tournent vite ou parfois s’arrêtent quand il y a coupure de courant ; que papa lui fasse faire des roulades…

Lou n’aime pas : le fromage ; la mangue en morceaux (mais en purée ça va); que maman s’éloigne d’elle (surtout le soir) ; qu’on lui prenne quelque chose des mains ; les auscultations chez le docteur…

Sol n’aime pas : sortir de la baignoire et arrêter de barboter avec les mains dans le seau qui sert à la douche ; devoir se rincer la bouche après le brossage des dents (le dentifrice à la fraise c’est trop bon) ; la pâte de maïs (étonnant !)…

Goûts communs : tout explorer (évidemment) ; faire tomber les tours de cubes ou de gobelets en faisant du bruit (évidemment) ; se faire balancer en hamac dans un pagne (rigolade assurée, surtout quand celui qui n’est pas dans le pagne taquine l’autre) ; aller à la piscine ; se cacher les yeux avec les mains puis faire coucou (et depuis peu, se cacher dans le rideau de l’entrée); les livres lus souvent par maman (et parfois par papa) ; la chanson et les gestes de « tête, épaules et genoux, pieds », grand tube du moment ; manger un morceau de pain après le biberon du matin (l’autre jour en voyant le pain sur la table Louna a fait « miam miam ! »^^) ; se faire donner la becquée (quand papa mange une pomme, par exemple) ; répéter des mots ; les parties de chahut câlins/bisous entre eux ou avec nous ;

chahut_solelou_0131

la petite étoile musicale de Papyloup et la veilleuse de Tata Cheveux ; téléphoner et skyper avec leurs grands-parents ; dire « non », qu’ils savent prononcer avec précision depuis peu (mais c’est plus pour jouer que pour s’opposer, pour le moment…) ; faire « mon cheval il va au pas/au trot/au galop » sur maman ou du rodéo sur papa ; pousser sa sœur/son frère quand je leur fais un câlin à tous les deux en même temps, pour être tout(e) seul(e) dans mes bras ; chercher et observer les « za’ » (lézards), et les oiseaux (« fafafa » selon Louna); balayer !…

Tous deux n’aiment plus vraiment (voire vraiment plus) les balades en poussette (ils ont tellement grandi qu’ils y sont un peu coincés, mais difficile pour Isabelle de les sortir autrement pour le moment quand elle est seule avec eux). Vous jugez donc bien que nous ne nous ennuyons pas à la maison, et ce n’est pas pour nous déplaire. Eyi zaandè !

Publicités