Archives de la catégorie En attendant

Noël, Noël, la fête des enfants : « Mon beauuuuuu sapiiiiiiiiiiin, roi dé-corééééééééééééé, que j’aimeuh ta ra-tuuuuuuuuureuuu ! » (Louna)
coeurs_0584
avent2016p1060153
merryxmas_0355

A bientôt Amille ! :)

Publicités

boit la  tasse, mec
la taspèque
la pastèque… rhââââ, pastek
pas skate non plus
la « pasket » ! pfffiouuu… quelle chaleur !

pasket

(sisi, c’est bien un jus d’ananas et pastèque, en fait !…)

Eyi zaandè !

NB : Rassurez-vous, aucun bébé ni autre être vivant n’a subi de dommages corporels contrairement à ce que pourrait laisser imaginer le titre de ce billet.

jouets_anniv_0211

Il y en a deux par ici qui ont été plutôt gâtés pour leur premier anniversaire (et je ne vous montre que les jouets !), mais parmi toutes les peluches reçues, l’une a d’abord suscité des réactions mitigées… chez moi, qui j’avoue, l’ai d’abord trouvée assez vilain et inquiétant, ce genre de petit sphinx avec son accoutrement et son expression très figée lui conférant un réalisme caricatural

poupeelion_0107

(sisi, j’assume l’antithèse et aussi la parfaite subjectivité de mon jugement), puis chez la Lou-des-bois qui n’osait pas trop l’approcher, voire même s’en éloignait vivement avec au mieux une expression désagréablement surprise , au pire une mine effrayée quand elle tombait dessus à l’improviste. D’ailleurs pendant quelques jours il a été le gardien défendant l’accès à une prise de courant trop tentante pour les petites mains…

Puis, peu à peu, on a commencé à l’apprivoiser, ce minimonstre bizarre : je l’ai trouvé moins moche, Lou s’en approchait chaque jour un peu plus bravement, avec des rires jaunes (Sol n’a jamais eu peur mais ne s’y intéressait guère plus qu’en passant). Mais lors d’un jeu avec papa, c’est le drame : la poupée tombe deux fois face contre terre dans un drôle de bruit (et pour une fois on ne peut pas incriminer notre petit Brisefer en herbe mais l’enthousiasme paternel), et… fracture du crâne aussi brutale qu’inattendue !

poupee_fracture0222

Du coup, elle est entre la vie et la mort, son sort reste encore incertain mais ne laisse guère de doutes car quoiqu’elle reste « de bonne composition », son état s’est encore dégradé depuis…

poupee_fracture0225

Le lionceau en peluche que la poupée tenait entre ses pattes a été sauvé, séparé et a rejoint la « cage » de nos petits fauves où tous trois s’ébattent joyeusement,

ptilion0227

mais je crains que la recherche bobodoudouesque soit impuissante pour la poupée elle-même qui ne peut évidemment plus du tout être un compagnon de jeux (elle ne portait d’ailleurs pas d’étiquette certifiant sa conformité aux normes, ceci expliquant sans doute cela). Que faire ?

La chute de cette triste histoire reste donc en suspens pour le moment…

Eyi zaandè !

Les lutins statisticiens (c’est pas moi qui le dis c’est eux) de WordPress.com, ces sacrés petits plaisantins, ont préparé le rapport annuel 2014 de ce blog.

En voici un extrait :

Un métro New-Yorkais contient 1.200 personnes. Ce blog a été visité 4 900 fois en 2014. S’il était un métro New-Yorkais, il faudrait faire 4 voyages pour les déplacer tous.

Hahaha ! Flatteur ? Hum… on y apprend aussi que j’ai battu un record de (non-)publication : 6 articles publiés pour l’année écoulée ! Pas de quoi être fière…

Puisque c’est la période des bonnes résolutions et que j’ai un projet précis pour juillet, je forme donc le souhait de me remettre un peu plus assidûment à écrire quelques nouvelles par ici. Je vais le faire… sisi, je vais le faire.
Cliquez ici pour voir le rapport complet.

Vu, mais aussi et surtout entendu la semaine dernière au théâtre de verdure de l’IFB, un monument de la musique béninoise, le Tout-Puissant Orchestre Poly-Rythmo.

Après plus de 40 ans d’existence, ils sont un peu les Rolling Stones béninois, version funk/soul/afrobeat vaudou, toujours pleins d’énergie et d’élégance. Le décès récent de leur chef d’orchestre, à la mémoire duquel une courte minute de silence a été observée, et quelques recrues plus jeunes, n’ont pas entamé la classe et la popularité d’un groupe légendaire, il suffisait d’entendre le public béninois reprendre en choeur les succès historiques du groupe et de voir des spectateurs monter sur scène pour manifester leur enthousiasme et leur admiration en collant sur le front en sueur des 9 musiciens des billets de 1 000Fcfa et plus, comme il est de coutume ici pour encourager les artistes dans leur performance.  J’ai été vraiment séduite par leur répertoire et par les 7 nouveaux titres de leur dernier album « Cotonou Club » à paraître très prochainement en France (je le veux !), dont ils nous ont régalés pendant plus de 2h, sans parler des pas de danse, même si rester sur ma chaise en plastique est devenu un peu fatiguant sur la fin.

poly-rythmo-mtg

Mon prochain objectif : le concert-hommage à Gnonnas Pedro, un autre grand chanteur béninois (hélas décédé).

A mon retour en France à Noël, j’espère pouvoir encore voir (même si j’en doute un peu fort), Le Dernier des Injustes de Claude Lanzmann, qui sort le 13 novembre.

En attendant, je profite de mes derniers jours de vacances avant ma dernière ligne droite… ça va être chaud, et pas seulement à cause du climat. ^^

Eyi zaandè !

Un peu de cuisine, ça faisait longtemps. Loin d’être typiquement béninoise ce coup-ci, mais il fallait faire quelque chose de cette boîte de « petits » pois qui se sont avérés très gros, durs et secs, bref pas très mangeab’ tels quels. Alors pour une fois j’ai poussé le chef de la cuisine, fait revenir quelques oignons dans un fond de bouillon épicé, avec au passage quelques petits bouts de poivron vert, et vzzz-vzzz… mixé tout ça avec les gropois et un peu de crème, de lait et de Vachkiri. C’est beaucoup mieux !

Pour faire mieux passer les repas, on a aussi mis en place un petit rituel depuis quelques jours : l’infusion maison de citronnelle (variante hier : avec feuilles de menthe fraîche et demi-citron).

Et notre frigo ne désemplit plus de laitue du marché, c’est un peu de boulot mais elle coûte trois fois rien et c’est bon pour moi et nos ptis lapins. ^^

vert0458
Eyi zaandè !

De sérieuses difficultés et lenteurs de connexion depuis le retour, même au lycée, m’empêchent d’alimenter ce blog, et d’ailleurs la priorité de la rentrée fait que je n’ai rien de nouveau à mettre en ligne pour le moment (je n’essaie même pas une photo pour la forme). A part ça tout va bien, il ne fait pas trop chaud, la température est douce et la petite saison des pluies va bientôt commencer. Bon courage à toutes et tous au boulot, plein de pensées pour vous.

Eyi zaandè !

Entre  deux orages / jours de beau temps / réunions de travail / piles de copies en retard / temps d’attente et rongements de frein… / passes de salsa / miqûres de poustiques / semaines de cours / retards de sommeil / démarches et contingences diverses, etc. (comme chez vous, quoi…)
Le temps a tendance à filer très très vite, et moi à laisser le blog un peu à l’abandon, faute de nouveauté… alors juste pour vous faire un coucou, voici quelques photos toutes chaudes de cet après-midi un peu posé, pour une fois : il peint sous la direction d’une amie, je traîne, flâne, photographie les ptites fleurs de chez nous et du voisin, pour ne pas oublier comment on fait…
fleur_0447
tableaujasmineromeo0445
fleur_0450
bissap0440
fleur_0456
Pour le bissap : il y a autant de recettes que de cuisiniers/ères, mais pour ma part je mets une poignée de feuilles dans un litre et demi d’eau portée à ébullition avec trois cuillères à soupe de sucre, un bouquet de menthe fraîche, et hop, à refroidir. Super désaltérant.

Eyi zaandè !

Le chef-d’oeuvre de mon idole porté à l’écran, c’est une chose que je n’imaginais pas (j’ai bien sûr connaissance de la version Charles Belmont en 1968, jamais vue en entier et pas entièrement convaincante à mon avis même si on y trouve une certaine fraîcheur), par Michel Gondry je daigne néanmoins lever un sourcil intéressé, mais lorsque je vois le duo retenu au casting, je suis assez déçue et dubitative : faire incarner Colin et Chloé par deux stars dont l’image personnelle dépasse à mes yeux (trop) souvent leurs prestations de comédiens, au risque de faire de L’Ecume une bluette romantique quelconque, l’idée me paraît discutable… En tout cas ni l’un ni l’autre ne représentent pour moi la désinvolture idéaliste et éperdue du concepteur du pianocktail, ni la délicatesse déchirante de la malade au nénuphar. Mais je ne demande qu’à changer d’avis en jugeant sur pièces, donc j’irai le voir, puisque j’aurai la chance de disposer de vrais écrans de vrais cinémas lors de la sortie.

Aimant que soit rendu à César ce qui appartient à César, je signale d’entrée que je cite mot pour mot un article que je viens de lire sur « Le Petit Journal » n°75 de l’Ambassade de France (lettre hebdomadaire qui propose notamment une revue de presse locale), que j’ai trouvé intéressant et éloquent : il permet peut-être de mieux se représenter un aspect de la vie à Cotonou (et sans doute ailleurs).

Délestage : Barthélémy Kassa en appelle à la « patience » des Béninois

Le Ministre de l’Energie, Barthélémy Kassa, était invité mercredi soir sur le plateau de l’ORTB pour tenter d’apporter des explications aux coupures de courant intempestives et de plus en plus fréquentes. Selon lui, le Bénin aurait besoin de 200 Mégawatts, mais n’en disposerait que de 70, importés principalement depuis le Nigeria et de piètre qualité. Le Ministre a également rejeté la responsabilité sur les différents gouvernements précédant Boni Yayi, qui, d’après ses dires, auraient négligé les investissements à long terme dans le secteur de l’énergie. M. Kassa en a appelé à la « patience » des Béninois, assurant que le Président tentait de remédier au problème. Le chef de l’Etat a ainsi plaidé, la semaine dernière, pour une participation turque de 300 millions de dollars à un projet de barrage hydroélectrique et a assuré pouvoir bénéficier de l’appui de l’Iran pour la construction d’une autre centrale thermique, alors que celle de Maria-Gléta devrait prochainement être mise en service. Les quotidiens d’information, à l’instar de La Presse du Jour, ont regretté que M. Kassa n’ait pas de solution immédiate à proposer pour soulager « l’enfer » que vivait actuellement le Bénin, affirmant que le Ministre « confirmait la démission du gouvernement » dans ce domaine. (L’Evènement Précis, La Presse du Jour, 20-21/03/2013)

coupuredecourant
M’en fous, je sais que très très bientôt, cette nuit sans doute, une nouvelle petite lumière va s’allumer à 4 000 km de moi, et je l’attends le coeur battant.
Eyi zaandè !