Youhou, les conseils de classe et les cours sont terminés, il est temps que je vous montre les dernières séries du Burkina avant de bientôt commencer à songer aux valises…

L’après-midi du 7e jour, « Papa » nous a emmenés en haut des pics de Sindou, un endroit dont la magie nous a subjugués. C’est un plateau hérissé de pics rocheux sculptés par les éléments. (photos plus grandes en 1 clic komdab)


La vue sur la plaine alentour y est bien sûr imprenable, mais il y règne surtout une vraie atmosphère de quiétude mystique, sans doute parce que l’endroit a été et reste encore un lieu d’initiation pour les jeunes garçons.

Une petite vue prise au grand angle par Jessy:

Et le point de vue que j’avais depuis mon perchoir en haut des rochers (cf billet précédent) !

Le soir, nouvelle nuit en campement, à côté du lac de Tengréla, mais cette fois pour éviter les cases surchauffées nous faisons installer nos lits à la belle étoile – avec moustiquaires évidemment, même si elles ne sont pas visibles sur la photo ;-)

Debout pour la deuxième fois avant l’aube, nous aurons cette fois le plaisir d’être récompensés par le lever du soleil sur le lac, et la rencontre des hippopotames, qui nous ont fait l’honneur de bailler devant notre objectif, ce qui  est plutôt rare.







Bons baisers de Lomé (Togo) où je suis encore jusqu’à demain pour faire passer les oraux du bac. Eyi zaandè !

Publicités