Pour Déborah tout particulièrement, et puisque le mercredi en général « Les enfants lisent  » grâce au rendez-vous proposé par Yolina de « Devine qui vient bloguer ?« , voici le compte rendu de l’accueil de « Parfois je me sens… » d’Anthony Browne à la maison.
pfjms78
Solal et Louna sont en cours de familiarisation avec ce livre reçu la semaine dernière; comme d’habitude, Solal s’est tout de suite montré attentif dès les premières lectures, Louna un peu moins, mais elle me le tend volontiers en souriant pour que je le lui lise (même si elle se désintéresse apparemment au bout de quelques pages… tout en réclamant la suite si je m’arrête alors de lire).
pfjms80
Les illustrations ont l’air de leur plaire, leur côté assez minimaliste et les couleurs franches doivent y être pour quelque chose (en tout cas ça l’est pour moi). Pourtant je suis un peu partagée, j’ai regretté que le personnage soit un petit singe en salopette, mais cela n’a pas l’air de désarçonner les enfants, qui sourient en le montrant du doigt. D’autre part je trouve que les illustrations, aussi bien que certains mots comme « je m’ennuie », « culpabilité », « inquiet »  ou « sûr de moi » ne sont pas toujours faciles à appréhender pour un petit, même vers 3 ans qui est l’âge recommandé pour ce livre (le singe inquiet est attablé,  se tenant le front, devant un cahier et un crayon, et moi, déformation professionnelle – ou professorale – aidant peut-être, je me pose sérieusement la question de ce que cette image fait passer comme message). De plus le lien entre certaines émotions qui se côtoient sur une double page ne m’apparaît pas toujours évident non plus (il ne s’agit pas toujours de contraires ni d’analogies).
pfjms82
pfjms81
pfjms79
Je suis éminemment convaincue qu’il n’est jamais trop tôt pour apprendre à identifier ses émotions, mais je pense que Sol et Lou profiteront mieux de cet album un peu plus tard, même si certaines pages attirent déjà leur attention (« très heureux », « triste » et « colère » notamment ^^). Ce que j’ai apprécié le plus, c’est la double page finale récapitulative de toutes les illustrations, qui pose la question « Comment te sens-tu, TOI ? »
pfjms83
Bref, je pense que ce livre sera surtout un bon support pour la verbalisation des sentiments avec des moyens petits, mais mes petits encore un peu petits à 13 mois sont plus familiers et à l’aise avec « Beaucoup de beaux bébés » par exemple (mais je dois reconnaître qu’ils le fréquentent depuis plus de 4 mois et que le concept est plus proche d’eux : le miroir final les renvoie à eux-mêmes pour leur plus grand plaisir, ils se font des bisous sur la glace ^^).

Eyi zaandè !

Publicités